Bio

Marjolein Dallinga est une artiste manuelle, sa créativité est apparue à un âge précoce établie sur les bases de son amour pour les êtres vivants, les chevaux et l’équitation, le mouvement et les couleurs.

Elle a suivi une formation en arts graphiques et en peinture à l’Académie Minerva, un Institut des Beaux-Arts renommé à Groningen en Hollande, sa ville de naissance.
Elle a passé ensuite plusieurs années à faire de la peinture et du dessin avant de venir vivre au Canada en 1989, se marier et élever une famille de trois garçons.

Avec le besoin croissant d’espace physique à la maison, Marjolein s’est progressivement détournée de la peinture pour se consacrer à des créations plus petites et moins exigeantes telles que les jouets pour enfants, c’est dans ces circonstances particulières qu’elle a rencontré les moutons, la laine de mouton et a décidé de prendre un cours de travail de la laine, en particulier sur la technique de feutrage.

Le feutrage est une technique ancienne qui permet une liberté illimitée dans le processus créatif, tout en exigeant une intervention mécanique très limitée, contrairement au travail sur un métier à tisser.
Marjolein a également ressenti que ce support représentait un médium dans lequel elle pouvait exprimer sa créativité comme elle l’avait fait dans sa peinture. Le feutrage est aussi une activité qui concilie parfaitement son style de vie et son besoin de prendre soin de sa famille.

Initialement, Marjolein a commencé par créer des sacs à main, chapeaux, châles et mitaines avec tellement de succès que, rapidement, elle a été sollicitée pour enseigner son art du feutrage à des personnes qui voulait l’apprendre.

Grâce aux contacts qu’elle a noués dans ses cours, elle a participé progressivement à la production de costumes et d’accessoires de pièces de théâtre lorsque son travail très original est arrivé à la connaissance des artistes du Cirque du Soleil. Il s’en est établi une riche collaboration artistique, Marjolein créant des costumes exclusifs au design original en feutre pour les spectacles internationaux du CIRQUE DU SOLEIL, mais le résultat le plus excitant est la nature expérimentale de son travail avec le Cirque.

Au cours de ces dernières années, sa conception de costumes s’est transformée en sculptures de feutre organique. Certains sont encore portables mais souvent les œuvres sont de véritables métaphores pour le corps contrairement à un simple costume portable qui ne fait que décorer ce corps.

Ses sculptures ont été présentées dans divers lieux prestigieux à travers le monde.

Jusqu’où cela ira, ça ne sera limitée que par les aspects matériels, et non pas par la créativité que Marjolein apporte à ce médium passionnant.

Marjolein a sa propre compagnie, bloomfelt.com, située dans le cadre bucolique de la campagne laurentienne au Québec, à une heure de Montréal. Elle travaille à partir de son atelier avec des salles de couture et de teinture.
Elle a enseigné le feutrage pendant treize ans en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Nouvelle-Zélande et Australie.

Ces dernières années, elle a remporté trois Prix prestigieux pour ses costumes confectionnés pour la WOW (world of wearable art) en Nouvelle-Zélande.